NOTE DE CONCEPT : TRIPTYQUE D’AFRICAIN LIONS AWARDS (ALA)

MalgrĂ© une vie professionnelle qui pousse Ă  un individualisme exacerbĂ©, nous n’avons jamais Ă©tĂ© autant amenĂ©s Ă  nous interagir, Ă  partager nos expĂ©riences pour nous enrichir mutuellement. C’est cela la mondialisation que tous les acteurs, y compris les entrepreneurs culturels, devront intĂ©grer dans leurs modes opĂ©ratoires pour ĂȘtre un pont entre les individus, les mĂ©tiers et les continents.

La connexion entre hommes et femmes Ă©voluant dans des mĂ©tiers aussi variĂ©s que l’agriculture, les arts, la communication et les lettres, la Banque, les assurances, les RH, le Business et la finance, le BTP, les Ă©nergies, le commerce et la gestion, l’enseignement et la recherche scientifique, l’hĂŽtellerie, le tourisme et la restauration, l’industrie et l’environnement, la mode et la  beautĂ©, la santĂ© et le  social, les sciences, l’électronique et l’informatique, la politique
 est une richesse formidable dont on est loin de soupçonner l’étendue.

Unir les talents de ces secteurs variĂ©s dans un projet novateur et intĂ©grateur est une formidable aubaine, mais surtout un dĂ©fi qu’il nous plairait de relever, Ă  savoir jeter un pont entre les trois continents chers Ă  notre cƓur, a savoir l’Afrique, la MĂšre-Patrie,  L’Europe et L’AmĂ©rique qui sont des pĂŽles de concentration des talents de la diaspora africaine Ă  travers le monde. 

D’oĂč le concept de triptyque : trois continents, trois Ă©ditions, trois panneaux dont les deux volets extĂ©rieurs se referment sur celui du milieu.

LA DIVERSITÉ AU CƒUR DES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT

Le triptyque d’ALA est un concept Ă©mergent, une initiative ambitieuse dont les premiĂšres Ă©ditions pour l’AmĂ©rique et l’Afrique seront lancĂ©es officiellement en 2020 par le comitĂ© d’ALA  et ses partenaires.

Aussi bien sur le continent que dans les diasporas, les talents des Africains s’expriment diversement et mĂ©ritent d’ĂȘtre valorisĂ©s davantage pour apporter de la plus-value dans la production des services et des richesses qui font cruellement dĂ©faut au dĂ©veloppement socio-Ă©conomique et culturel du continent.

La crĂ©ation de cette plus-value est une niche qu’ALA voudrait investir avec ses partenaires sur les trois continents et avec le soutien de l’ensemble des partenaires qui croient en l’Afrique et en le gĂ©nie de ses filles et de ses fils.

Pour arriver Ă  cette fin, un travail de fond dans le domaine de l’identification des talents, des gĂ©nies et des jeunes pousses (start-up) est indispensable. Ce travail d’identification doit s’étendre aux universitĂ©s oĂč Ă©closent des gĂ©nies, aux domaines sportifs, de la recherche, des technologies et au champ culturel qui renferme le plus grand nombre de disciplines (arts plastiques, mode et crĂ©ation, cinĂ©ma, arts urbains, littĂ©rature, musique, journalisme, vidĂ©o, tĂ©lĂ©vision, chorĂ©graphie, thĂ©Ăątre, etc.).

 

L’objectif ultime de la dĂ©tection de ces talents et de leur rĂ©compense est de tirer la jeunesse africaine vers le haut ; de la stimuler et de lui inculquer le « fighting spirit », ce qui lui permettra d’occuper honorablement sa place dans un monde oĂč la concurrence est la seule loi du marchĂ© qui vaille.

ParallĂšlement, le but de l’initiative est de convaincre la jeunesse africaine qu’elle peut se sortir d’affaire en entreprenant sur le continent puisqu’elle aura Ă©tĂ© connectĂ©e Ă  des rĂ©seaux en Europe et en AmĂ©rique lui permettant de gagner dignement sa vie. En plus, du fait de cette connexion, la jeunesse africaine bĂ©nĂ©ficierait d’une possibilitĂ© de mobilitĂ© lĂ©gale, ce qui la soustrairait des rĂ©seaux mafieux de traite d’ĂȘtres humains qui finit toujours dans des drames horribles.

Enfin, en escomptant sur une bonne gouvernance avec les jeunes gĂ©nĂ©rations qui accĂšdent au pouvoir politique sur le continent, la sempiternelle question de la « fuite des cerveaux» serait rĂ©glĂ©e du moment oĂč les personnes cultivĂ©es, Ă  leur retour, trouveraient sur le continent des dĂ©bouchĂ©s dignes de leur formation et de leurs prĂ©tentions salariales.

Quand bien mĂȘme il est une initiative privĂ©e, le triptyque d’ALA  devrait bĂ©nĂ©ficier du soutien des pouvoirs publics, des universitĂ©s, des entreprises et des sociĂ©tĂ©s civiles africaines pour autant qu’il crĂ©e une dynamique novatrice qui encourage la crĂ©ativitĂ©, l’entreprenariat et surtout l’excellence.

L’intĂ©rĂȘt des États au projet est aussi d’attirer les binationaux qui pourraient transfĂ©rer une partie de leurs affaires dans leurs pays d’origine pourvu que la garantie de leurs investissements soit assurĂ©e. A tous points de vue, le bĂ©nĂ©fice de l’initiative est assurĂ© pour les États qui pourraient, de ce fait, se concentrer sur leurs tĂąches rĂ©galiennes qui leur coĂ»tent dĂ©jĂ  suffisamment de ressources.

MalgrĂ© l’histoire et la gĂ©ographie qui les unissent, l’Afrique, l’Europe et l’AmĂ©rique ont de gros efforts Ă  accomplir pour s’interpĂ©nĂ©trer, se comprendre, se tolĂ©rer et s’accepter. En Europe et en AmĂ©rique, beaucoup de jeunes africains vivent en toute illĂ©galitĂ©, squattent des ghettos, travaillent au noir, sombrent dans la dĂ©linquance, la drogue et le crime. D’autres, qui ne disposent d’aucun document, ne peuvent mĂȘme plus rentrer chez eux et deviennent des apatrides par la force des choses.

En toute modestie, ALA pourrait devenir un acteur social qui dialoguerait avec les pouvoirs publics d’ici et d’ailleurs, avec les municipalitĂ©s, les ONG et les sociĂ©tĂ©s civiles. Sa crĂ©dibilitĂ© pourrait venir Ă  bout de certaines rĂ©ticences traditionnelles qui plombent les meilleures initiatives sur le continent africain.

S’il rĂ©ussit Ă  se doter d’un ComitĂ© scientifique composĂ© de personnalitĂ©s connues et reconnues, de personnalitĂ©s politiques issues de l’immigration, de cĂ©lĂ©britĂ©s, de talents et de modĂšles inspirants, ALA rĂ©ussirait, Ă  coup sĂ»r, Ă  construire ce pont entre l’Europe, l’Afrique et l’AmĂ©rique, et constituerait cette petite lueur d’espoir dans un monde oĂč les nationalistes, les populistes, les racistes et les suprĂ©matistes de tous bords ont le vent en poupe.

Triptyque d’ALA Copyright © africainlionawards.com

 
THÈME : “LA DIVERSITÉ AU CƒUR DES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT.”
 
 
 
> PAGE BUSINESS NETWORKING (BN)
> PAGE : AFRICAIN LION AWARDS ALA
> PAGE FACEBOOK : API-MALI
> PAGE FACEBOOK : FONDATION YIRI
Facebook Comments