Cette célébration s'est déroulée en deux temps:

En journée : BUSINESS NETWORK [BN]

#BN, en quelques mots : est un lieu de rencontres, de convivialités et de bonnes affaires.

Le Business Network est Ă  la fois un outil stratĂ©gique pour des contacts et un vĂ©ritable pont qui relie diverses origines d’Afrique, de l’Europe, des États Unis d’AmĂ©rique et le reste du monde.

Le BN un est outil destinĂ© aux entrepreneurs, une opportunitĂ© majeure pour toutes les personnes dĂ©sireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat. En savoir plus cliquez ici

En soirée : LE GALA DES LEADERS [LGDL]

#LGDL en quelques mots : c’est une cĂ©rĂ©monie de remise de prix et des trophĂ©es crĂ©Ă©e pour cĂ©lĂ©brer l’excellence, le gĂ©nie et la crĂ©ativitĂ© des Africains en Afrique aussi bien que Ă  l’Ă©tranger.

L’objectif de ces Prix et de ces TrophĂ©es entre autres, est de faire Ă©clore d’autres gĂ©nies, de pousser les Africains vers l’excellence et de faire de cette Afrique potentiellement riche en ressources humaines et en innovation, un continent de rĂȘve.

Qui voulait voir du beau monde Ă  Bruxelles le dimanche 09 juin dernier devait absolument passer par la salle Claridge de la Commune de Saint-Joosse-Ten-Noode oĂč se dĂ©roulait la deuxiĂšme Ă©dition du Gala des Leaders de l’Africain Lion Awards (ALA).

Formule gagnante, ALA s’incruste lentement mais sĂ»rement dans l’agenda culturel de la capitale europĂ©enne et fait dĂ©jĂ  un carton plein Ă  chaque Ă©dition. Comme la prĂ©cĂ©dente Ă©dition, le cru 2019 a battu le rappel des personnalitĂ©s de la diaspora venues supporter talents et laurĂ©ats d’une part, et se ressourcer dans l’ambiance conviviale et festive d’une soirĂ©e aux couleurs et sonoritĂ©s typiquement africaines d’autre part.

 

Formule gagnante, ALA s’incruste lentement mais sĂ»rement dans l’agenda culturel de la capitale europĂ©enne et fait dĂ©jĂ  un carton plein Ă  chaque Ă©dition. Comme la prĂ©cĂ©dente Ă©dition, le cru 2019 a battu le rappel des personnalitĂ©s de la diaspora venues supporter talents et laurĂ©ats d’une part, et se ressourcer dans l’ambiance conviviale et festive d’une soirĂ©e aux couleurs et sonoritĂ©s typiquement africaines d’autre part. 

 

L’objectif du Gala des Leaders est, entre autres, de mettre en valeur, chaque annĂ©e, des crĂ©ateurs, des stylistes et des artistes musiciens et artistes plasticiens issus de la diversitĂ©.

La fĂ©Ă©rie de la soirĂ©e a Ă©tĂ© magistralement assurĂ©e par la qualitĂ© et la diversitĂ© des talents sĂ©lectionnĂ©s (crĂ©ateurs, opĂ©rateurs Ă©conomiques, politiques, associatifs, stars
) dont les tĂ©moignages, interventions et prestations ont mis de l’épice dans une soirĂ©e Ă  l’organisation parfaitement maĂźtrisĂ©e.

Le public du Gala des Leaders est un public fin connaisseur ; il a savourĂ© comme il se doit le dĂ©filĂ© de mode qui a mis en exergue la symbolique du trois (la TrinitĂ©) : trois passages, trois collections de robes haut de gamme, trois thĂ©matiques (Afro-chic ; Hommage Ă  Picasso et DiversitĂ©). Au bout du compte, cela donne une grĂące toute africaine habilement assurĂ©e par des mannequins de l’agence European Top Models de l’écurie Roksel Design qui avait, pour la circonstance, dĂ©ployĂ© du lourd: Bonzenga (Make up),  Mc Call Etm et Marc Bruno Leclerc(Photo) et de nombreux autres collaborateurs en coulisses. Et comme la soirĂ©e privilĂ©giait le haut de gamme, DJ SĂ©nateur fut une belle trouvaille pour donner du rythme, de la saveur et de la couleur Ă  cette sĂ©quence qui aura Ă©tĂ© un vrai rĂ©gal.

Pour tout dire, ce fut un moment de pur bonheur qui a rĂ©vĂ©lĂ© les « Golden fingers » de la diaspora, dont l’offre de service n’a rien Ă  envier aux grandes maisons de par le monde. Le rythme des crĂ©pitements des flashes des photo-reporters ainsi que le triomphe fait aux jeunes gens sont les meilleurs indicateurs de la satisfaction d’un public qui en redemandait.

 

Nul ne doute du rôle et de la place des femmes dans la société Africaine, de leur apport dans la construction d’une société de développement axée sur la paix et la solidaritĂ©. Promouvoir l’art africain et valoriser le rĂŽle de la femme, tel est le double objectif de l’exposition que l’artiste marocaine Sara avait proposĂ©e lors de ce Gala Des Leaders (LGDL).

 

CĂŽtĂ© prestation scĂ©nique, huit artistes-musiciens et auteurs-compositeurs ont rivalisĂ© de virtuositĂ© et de maestria pour faire monter le thermomĂštre de l’ambiance en interprĂ©tant des titres de leur rĂ©pertoire ancien et d’autres Ă  figurer sur les albums qu’ils s’apprĂȘtent Ă  mettre bientĂŽt sur le marchĂ©. 

Ces artistes sont les pionniers du label d’Africain Lion Awards (ALA) qui va officialiser, dans les mois Ă  venir, un projet-phare dĂ©nommĂ© ALA Music Records (AMR) Panafrican Music Entertainment. Il s’agit d’un projet qui ambitionne de proposer au public un travail authentique et original de promotion de la musique Afrobeat, RnB, Rap, Pop, Afrotronics, CoupĂ©-dĂ©calĂ©, Gospel, Mbalax, Ndombolo, Rumba, etc.

Cette initiative se veut une modeste contribution d’ALA Ă  l’éveil des consciences sur plusieurs thĂ©matiques et problĂ©matiques qui interrogent la diaspora. Certains se souviendront que des artistes nominĂ©s de l’édition 2018 d’ALA avaient participĂ© Ă  un WorkShop et, Ă  ce titre, ont Ă©tĂ© retenus pour faire le show. Il s’agit de : 

– Dikwan ERICKSON : laurĂ©at d’ALA 2019 dans la catĂ©gorie « Prix Leadership », il rejoint le projet

Panafrican Music Entertainment. AprĂšs quelques annĂ©es de scĂšne qui lui ont permis d’engranger de l’expĂ©rience, Dikwan Erickson signe avec le label « NĂ©gro on ZĂ©ro », ce qui lui permet d’enchaĂźner les scĂšnes en Belgique et dans plusieurs pays d’Europe. Aujourd’hui, l’artiste a gagnĂ© en maturitĂ© et a dĂ©cidĂ© d’entamer une carriĂšre solo. Le premier titre de cette nouvelle aventure, « Jackadi », sera bientĂŽt dans les bacs. Pour son nouveau dĂ©part, Dikwan Erikson Ă  su s’entourer de professionnels et travaille d’arrache-pied Ă  terminer son prochain album « Antidote ». Artiste complet et vĂ©ritable bĂȘte de scĂšne (show man), Dikwan oscille entre chaleur et douceur. Les deux titres qu’il a interprĂ©tĂ©s lors du Gala des Leaders (MĂ©tissĂ© et Nancy) donnent des indications utiles sur l’étendue de son registre musical.

– GM Star, un artiste belge d’origine congolaise, engagĂ© et bien intĂ©grĂ© en Flandre, qui trouve son inspiration dans son travail au sein d’un hĂŽpital psychiatrique. L’artiste est convaincu que la musique impacte le cerveau humain et donc façonne notre psychisme et nos comportements. C’est en tant que membre du Panafrican Music Entertainment que GM STAR a Ă©tĂ© invitĂ© Ă  prĂ©senter en exclusivitĂ© ses deux nouveaux sigles qui seront bientĂŽt sur le marché : Laisser-moi profiteret Halo bĂ©bĂ©.

– DJ SĂ©nateur : il n’est plus Ă  prĂ©senter puisqu’il est Ă  la platine du Gala des leaders depuis 2018. Cette annĂ©e-lĂ , DJ SĂ©nateur avait raflĂ© la mise dans deux catĂ©gories : « meilleur Dj masculin » et « Meilleur clip vidĂ©o ». TrĂšs en vue dans les communautĂ©s malienne, nigĂ©rienne et ivoirienne, il a largement contribuĂ© Ă  la valorisation du balafon dont les sonoritĂ©s ont franchi le seuil des boites de nuits. Membre du Panafrican Music Entertainment, Dj sĂ©nateur est assurĂ© de cartonner cet Ă©tĂ© avec « Na GodĂ© Alla », « Je pense Ă  toi » et « KĂŽrofĂŽli Show ». Ce dernier titre (en bambara) parle des mĂ©disants qui ne voient pas la poutre plantĂ©e dans leur propre Ɠil, mais s’acharnent sur la brindille dans celui de leur prochain.

– Lesly FELMA : sesdĂ©hanchements trĂšs suggestifs n’ont laissĂ© personne indiffĂ©rent. Cette artiste italienne d’origine congolaise est un vieux cheval de retour puisque, l’annĂ©e derniĂšre, elle Ă©tait laurĂ©ate dans la catĂ©gorie « Meilleure artiste fĂ©minine » de la diaspora. Membre de l’écurie Panafrican Music Entertainment, Lesly FELMA fait de la musique urbaine dans les styles Afro zouk et Afro Beat. Elle vient de mettre sur le marchĂ© discographique son album baptisĂ© ” La DiversitĂ©” qui cartonne fort sur les rĂ©seaux sociaux. « Mbongo » et « Tu me disais » sont les deux titres qu’elle a interprĂ©tĂ©s lors du Gala des Leaders.

– Betsy Etoa SANDRINE appartient, elle-aussi, Ă  l’écurie Panafrican Music Entertainment ; elle a gratifiĂ© le public de deux titres tirĂ©s de ses opus fraĂźchement sortis de studio : « Mongo » et « Let’s dance ».

– Zekhiat OLADÉ : dans un a cappellad’une rare beautĂ©, l’artiste a subjuguĂ© le public avec une voix particuliĂšrement puissante qui vous arrache des frissons. Zekhiat a de quoi tenir puisqu’elle puisqu’elle a Ă©tĂ© formĂ©e lors de cours particuliers et MasterClass aux petites percussions, Ă  la calebasse, Ă  la guitare et aux techniques vocales par Fredy Massamba, Marie Daulne (Zap Mama), Annie Flore Batchiellilys.Un talent Ă  suivre !

On aura été particuliÚrement subjugué par la voix trÚs puissance de Zekhiat Oladéet les déhanchements trÚs suggestifs de Lesly Felma. 

– Dedine HARMONIE : on dit d’elle qu’elle est « sexy et flexy » ; travailleuse et surtout trĂšs intelligente. Une dame de cƓur qui sait ce qu’elle veut et qui se donne les moyens d’atteindre ses objectifs. En termes d’influence musicale, Dedine navigue entre le Rap, le rock & roll urbain funky et le hip hop.
A travers « You » et « Tom Boy », le mĂ©lomane dĂ©couvre  un style unique et variĂ© qu’il ne se lasse pas de savourer. Un nom Ă  retenir, un timbre vocal Ă  mĂ©moriser et une carriĂšre trĂšs prometteuse Ă  suivre absolument.

Tout en faisant honneur au diner sorti tout droit des cuisines d’un chef Ă©toilĂ©, le public a vibrĂ© et communiĂ© avec les talents cĂ©lĂ©brĂ©s, et accueilli le palmarĂšs officiel (voir ci-contre) 

avec des youyous si typiques au Maghreb dont le Maroc Ă©tait le fier reprĂ©sentant.  En effet, le Royaume chĂ©rifien dont on connaĂźt l’importance et la qualitĂ© de la diaspora en Europe en gĂ©nĂ©ral, et en Belgique en particulier, a Ă©tĂ© plĂ©biscitĂ© « PremiĂšre communautĂ© de l’annĂ©e 2019 » Ă  la suite d’un vote populaire sur internet entre 13.255 en 50 jours.

 

Le Mali complĂšte ce podium avec 11.590 voix, et se pose dĂ©sormais en partenaire stratĂ©gique du Africain Lion Awards dont la troisiĂšme Ă©dition du Gala Des Leaders se tiendra le samedi 27 juin 2020 dans une splendide salle. Les dĂ©tails pratiques de ce choix feront l’objet d’une communication ultĂ©rieure par les organisateurs qui sont en passe de relever leurs dĂ©fis

Le Gala Des Leaders (LGDL) 2020, ce sera « The Place To Be » (l’endroit oĂč ĂȘtre). Les rĂ©servations sont d’ores et dĂ©jĂ  ouvertes et peuvent se faire au moyen du formulaire ci-dessous. C’est trĂšs simple :                      
– sĂ©lectionnez les options qui vous conviennent le mieux                           
– remplissez les champs du formulaire                                                             
– cliquez sur le bouton « Envoyer ».